Tous nos jours parfaits

Jennifer Niven.
2017. Gallimard. 432 pages.

Quand Violet et Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut du clocher du lycée, décidés à en finir avec la vie. Finch est la "bête curieuse" de l'école. Il oscille entre les périodes d'accablement, dominées par des idées morbides et les phases "d'éveil" où il déborde d'énergie. De son côté, Violet avait tout pour elle. Mais neuf mois plus tôt, sa sœur adorée est morte dans un accident de voiture. La survivante a perdu pied, s'est isolée et s'est laissée submerger par la culpabilité. Pour Violet et Finch, c'est le début d'une histoire d'amour bouleversante: l'histoire d'une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir.


"Le truc le plus important, ce n'est pas ce qu'on prend, c'est ce qu'on laisse."

__ Ce roman me faisait vraiment de l’œil et c'est dans le cadre d'une lecture commune que j'ai enfin eu la chance de le découvrir. Pour être honnête, après la lecture des deux premiers chapitres, je me suis demandée si j'allais vraiment continuer. Cela ne m'intéressait pas, il manquait quelque chose, malgré cela j'ai continué de lire et j'en suis bien contente ! 

__ On alterne entre le point de vue de Violet et Finch, alternant entre leur sentiment, leur questions, on se sent donc proche d'eux et on s'identifie vite à l'un ou l'autre. J'ai une grosse préférence pour Finch, c'est l'ami idéal à mes yeux, là pour aider les autres, pour les faire rire et surtout sourire. Mais ce qui se cache derrière ces personnages, c'est des sujets durs, tous plus ou moins liés au décès. C'est donc des moments assez durs, qui pousse à la réflexion qui se trouve ici, mais l'autrice traite cela d'une manière légère et ne rentre pas vraiment en profondeur dans ce qu'elle avance. L'espoir et la volonté de vivre sont aussi mis en avant et vu comme la réponse à tout. 

__ L'intrigue s'articule donc autour de ces thèmes, de plus en plus courant dans la littérature destiné aux adolescents. J'ai visité avec eux les États-Unis, j'ai laissé une part de moi dans les endroits où ils ont fait la même chose. On a rapidement le sentiment d'être avec eux, à leur côté et de voir des lieux splendides ou historiques. L'autrice s'est vraiment renseigné là dessus et cela se ressent ! Alors que Violet commence a reprendre goût à la vie, on voit Finch s'éteindre à petit feu. J'avais envie de le remuer, de tout faire pour lui redonner l'espoir qu'il a fait grandir chez son amie. 

__ En conclusion, ce livre est à lire. Il est bouffé d'espoir alors que les personnages sont réunit par la mort. L'écriture est fluide, l'autrice évite des passages lents et inutiles. Je le recommande car il est émouvant et la fin surprenante malgré le fait qu'on s'y prépare tout au long de notre lecture. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire