Sisters Red

Jackson Pearce.
2011. Albin Michel. 432 pages.

Scarlett March ne vit que pour chasser les Fenris, les loup-garous sanguinaires qui ont attaqué sa famille sept ans plus tôt et marqué à jamais son visage. Ce jour-là, Scarlett a sauvé sa soeur Rosie, qu'elle protège depuis. Mais si Scarlett est une guerrière, Rosie rêve d'une existence plus facile, où les loups ne rôderaient pas dans le noir et où elle serait libre. Jusqu'au jour où Rosie tombe amoureuse de Silas, le seul à connaître le secret des soeurs March. Silas voudrait offrir à Rosie la vie normale dont elle rêve. Mais peut-elle abandonner Scarlett et sa quête des Fenris ? 


"Alors, Schatzi, qui a fait le choix le plus sage ?
John qui refusa de croire au soleil parce qu'il était étranger et nouveau pour lui,
ou Mary, qui laissa ses yeux s'habituer à la lumière ?"



Grande fan des contes, tout comme de leur réécriture, je ne pouvais pas passer à côté de cette histoire. Certes, le conte du Petit chaperon rouge n'est pas celui que j'affectionne le plus, mais j'étais assez curieuse de voir comment celui-ci allait être exploité ici. Puis, rien que cette couverture, qui est tellement canon ! Que de bonnes raisons pour commencer cette lecture.

Le début m'a semblait un peu mou, en effet, les cent premières pages ne sont pas vraiment palpitante et servent surtout à mettre l'intrigue en place et à répondre aux premières questions des lecteurs. Quelques autres petites longueurs sont présente dans le reste du roman, mais bien moins longue, donc ce n'est pas si grave que cela. Dans un premier temps, j'ai préféré le personnage de Scarlett. Une héroïne dure et prête à tout pour avoir sa vengeance, ce que je trouve vraiment intéressant. Mais rapidement le personnage m'a semblait tourner en rond et ma préférence s'est tourné vers Rosie. Elle semble plus terre à terre que sa sœur et ne veux pas passer sa vie à combattre ceux qui ont tué sa famille. J'ai vraiment apprécié comment son personnage était développé et le fait d'alterner un chapitre sur deux avec ses pensées, aide beaucoup, notamment pour comprendre les relations qu'elle a avec son aîné. 

Au final, le conte est employé pour créer les bases de l'histoire et on fini par l'oublier, ce que je trouve un peu dommage. Mais l'histoire est vraiment originale, pleine d'actions et on a hâte de savoir comment tout cela va se terminer ! Je pense que les personnages vont vraiment me manquer et j'aimerai beaucoup qu'une traduction française soit faite des autres tomes, a voir donc ! En tout cas, je le conseille vraiment aux fans de contes ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire