Le crime de l'Orient Express

Le luxe et le calme d'un voyage en Orient Express est soudainement bouleversé par un meurtre. Les treize passagers sont tous suspects et le fameux détective Hercule Poirot se lance dans une course contre la montre pour identifier l'assassin, avant qu'il ne frappe à nouveau. D'après le célèbre roman d'Agatha Christie.



Après avoir dévoré le roman d'Agatha Christie, je ne pouvais qu'apprécier l'adaptation. J'ai adoré redécouvrir ce meurtre sous un nouveau média et surtout voir quelles libertés avaient été prises par le réalisateur. 
Le film est fidèle à l'oeuvre littéraire et j'en suis vraiment heureuse. J'avais hâte de découvrir comment les personnes seraient joués et surtout s'ils seraient conforme à la vision que je m'en suis faite et c'est un sans fautes. On les découvre avant d'entrer dans le train et on sent qu'Hercule Poirot note les petits détails de chacun, à croire qu'il s'agit d'un tic suite à son métier. Ce personnage est celui que j'ai préféré, il a une personnalité légèrement différente de celui des romans et c'est sans doute cela qui fait que je l'ai encore plus apprécié ici. Il est le véritable héro, le modèle et je pense que, secrètement, on aimerait vraiment être comme lui, la moustache en moins. Il a su me faire rire, frisonner et me laisser sans voix. 

L'histoire se déroule doucement et c'est vrai que j'ai eu l'impression que nous ne verrons jamais ce fameux train : l'Orient Express. Le réalisateur nous fait attendre, nous montrons Poirot résoudre une affaire et prévoir les gestes du coupable, ce qui nous bluffe d'entrée de jeu. Certaines libertés ont été prises et j'avoue avoir été heureuse de le lire avant car pour certains détails du meurtre, on ne nous donne pas d'explications directes (mais si on a bien écouté les dépositions des divers suspects, on résout ce détail par nous même). En général, tout les indices ont été respectés et on voit que la raison du meurtre et surtout sa réalisation ont été pensé depuis un moment déjà et on finirai presque par pardonner cet acte. 

Je ne peux pas finir cette chronique sans parler des décors. J'ai été émerveillé par tout les paysages durant le trajet en train. Que ce soit par le ciel nous montrant ses couleurs les plus belles, la ville d’Istanbul d'où par l'Orient Express ou les décors enneigés. Tout est beau et on a vraiment le sentiment de voyager avec eux. Mais le train n'est pas en reste et il regorge de petits détails que j'ai apprécié chercher. C'est un travail splendide qui a été réalisé ici.

En conclusion, j'ai passé un super moment. J'avais beau connaître l'identité du meurtrier, j'ai quand même redécouvert cette enquête. Le film prend du temps à démarrer mais une fois lancé on ne l'arrête plus. Les indices, les observations, les doutes, tout se suit rapidement jusqu'à la résolution finale, qui est mis en scène de façon magistrale. Je le recommande ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire