L'amour par petite annonce

Debbie Macomber. L'amour par petite annonce.
1995. J'ai Lu. 318 pages.

Mary, en Louisiane, découvre l'annonce de Travis dans une gazette du Montana : Cherche épouse pour s'occuper de trois enfants. Doit savoir cuisiner, coudre et chanter. Vivra dans un ranch. Elle répond : Je suis excellente cuisinière, fais mes propres robes et suis soprano à l'église. Je ne connais pas grand chose au bétail mais ne souffre pas du rhume des foins. Et c'est ainsi qu'elle se retrouve à l'autre bout de l'Amérique. Fuir sa solitude et se sentir utile, voilà ce qui motive la timide Mary. Travis, lui, s'acharne à conserver la garde des enfants de son frère qui vient de mourir. Tâche trop lourde pour un fermier célibataire ! Ce sera un mariage de pures convenances, pas question d'amour entre ces deux êtres si différents. Car n'est-ce pas pure folie que d'imaginer trouver l'amour par petite annonce ?



"Le sentiment d'avoir été trahit était plus horrible encore que le pire des mensonges."

L'amour par petite annonce était certainement l'un des plus vieux livres présents dans ma wishlist. Alors imaginez mon bonheur en le trouvant enfin ! Cette couverture m'avait fait craquer bien des années auparavant et sans trop tardé que j'ai commencé ma lecture. Mais à ma grande surprise, cette histoire se solde avec un échec total. 

Alors oui, les romances, c'est pas mon genre préféré, cela m'ennuie très souvent, mais je fais un effort depuis quelque temps et j'en lis bien plus, me rapprochant petit à petit de ce genre, que j'ai souvent dénigré. Celui-ci a une intrigue de départ intéressante. On cherche quelqu'un pour se faire passer pour la personne qu'on aime, cela reste assez originale ! L'histoire ouvre sur Travis, un cow-boy devant prendre soin des enfants de son frère, mort récemment. On apprend à le connaître et on s'attache rapidement à lui, comme pour le personnage de Mary, qui est bibliothécaire, donc on commence à voir des traits d'affections entre personnage et lecteur. Puis on embarque dans un voyage à travers l'Amérique et c'est certainement la partie que j'ai préféré. Les descriptions, le dépaysement, ce pays me fascine et j'étais comblée sur quelques passages. 

Ça se voit tellement que ça que je pousse le positif au maximum ? Comme là, cela commence comme une bonne chronique, mais le pire va arriver. Attention, avalanche de points négatifs : l'histoire est lente et a part sa situation de départ qui est originale, le reste est banale. On le voit arriver trois ans avant les personnages et certainement l'autrice. Outre la petite intrigue supplémentaire, le résumé fait parfaitement son travail et je n'ai pas été surprise une seule fois durant ma lecture.. Je vous parle pas de l'ennui que j'ai ressenti durant ma lecture, mais j'ai tenu à le finir, espérant une petite étincelle me faisant changer d'avis. L'écriture aurait pu être développée un tout petit plus, dès le début, on est accueillit par des situations et des remarques niant niant à souhait, surtout que ce dernier n'est pas du tout accrocheur...

En conclusion, les romances sympathique oui, les romances niant niant à souhait et sans surprises, non. Je suis complètement déçue de cette lecture, de ses années d'attente pour ça... J'aurais préféré ne jamais tomber sur cette lecture. Après si vous dévorez les romances sans état d'âme, ce livre est fait pour vous ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire