Lady Helen - Tome 2 : Le pacte des mauvais jours

A. Goodman.
2017. Gallimard Jeunesse. 587 pages. 

Brighton, été 1812...
Chassé par son oncle, lady Helen a trouvé refuge dans la station balnéaire à la mode. Déguisée en homme, elle s'entraîne avec lord Carlston à développer ses étranges pouvoirs. Lorsqu'au cours d'une soirée mondaine elle croise le duc de Selburn, Helen se retrouve au cœur de la rivalité entre les deux hommes. Mais ses propres sentiments ne pèsent guère au regard des intérêts du Club des mauvais jours. L'un de ses membres éminents est venu lui confier une mission très délicate... 



Tome 1 - Tome 2

Un club contraint de combattre des créatures fantastiques et ayant pour but de prendre le contrôle du Royaume-Uni mais aussi du monde entier. Une romance, proche de celle offerte par Jane Austen, dans une Angleterre du dix-neuvième siècle. Voilà ce que nous propose le second tome de cette saga.

J'avais fortement apprécié le premier tome écrit par Alison Goodman. On se retrouve projeté dans des siècles passés et dans des villes que l'on connaît encore actuellement. La rencontre avec Lady Helen se fait progressivement, entre son univers, sa bourgeoisie, ses manières, son enfance mystérieuse et ses amis appartenant à un club remplit de secrets. Cela se lit vite, on veut on savoir toujours plus et c'est pour cela que je me suis jetée sur le second tome dès le jour de sa sortie.

Dans ce tome-ci, l'enjeux est bien plus grand, tout comme les informations que nous dévoile, petit à petit, l'autrice. L'action peut sembler long à venir et l'histoire semble tourner autour d'un objet et ne pas vouloir avancer avant les dernières cent pages où tout s'accélère, ce que j'aurais apprécié retrouver plus tôt. Goodman arrive à nous faire partager la pression qu'on ses personnages tout au long des pages, entre les divers secrets, missions et confessions. Les bases étant déjà connue, lors de la lecture du premier tome, la thématique du Club des Mauvais Jours est approfondie, tout comme le travail que doit fournir Helen. Malheureusement, certains personnages passent à un plan secondaire et les actions de groupes sont de plus en plus rare. J'aurais apprécié voir Lady Margaret ou Delia prendre un peu plus d'importance ici. La question de l'amour a également une place nouvelle, et la fin est d'ailleurs assez frustrante sur ce point-ci, et j'ai adoré la place que ce sentiment prend. 

En conclusion, je suis très contente de ce second tome, qui a su répondre à une partie de mes questions, même si j'en ai, sans doute, le double de nouvelle. J'ai hâte de connaître la suite et normalement fin de cette superbe saga, qui à su me transporter dans un pays et une époque différente et me faire découvrir un univers de fantasy noire. A lire !  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire