Everything Everything

Que feriez-vous si vous ne pouviez plus sortir de chez vous ? Ni respirer l'air pur de la mer, ni sentir la chaleur du soleil sur votre visage… ni même embrasser le garçon qui vit à côté de chez vous ? Everything, Everything raconte l'histoire d'amour insolite entre Maddy, adolescente futée, curieuse et inventive, et son voisin Olly. Car même si la jeune fille de 18 ans souffre d'une maladie l'empêchant de quitter l'environnement confiné de sa maison, le garçon refuse que ces circonstances n'entravent leur idylle.  Maddy n'aspire qu'à sortir de chez elle et à découvrir le monde extérieur et à goûter à ses premiers émois amoureux. Alors qu'ils ne se voient qu'à travers la fenêtre et ne se parlent que par SMS, Maddy et Olly nouent une relation très forte qui les pousse à braver le danger pour être ensemble… même s'ils risquent de tout perdre.



Après avoir adoré le livre, dont tu peux retrouver ma chronique ici, j'avais envie de me pencher sur l'adaptation qui avait été faite en 2017. J'avais entendu beaucoup de bien de ce film et je m'attendais à vraiment l'apprécier (comme cela avait été le cas avec le roman !), mais à ma grande surprise... j'ai totalement détesté ! 

Le film est assez fidèle au roman et ça c'est un bon point. On retrouve même certaines phrases qui en sont tirées mots pour mots. Les personnages sont vraiment fidèle à la description faite, même si je n'imaginais pas Olly, ni la mère de Madeline comme cela, mais ça reste des détails. La vie que mène notre héroïne est fidèle aussi, j'aime beaucoup les passages avec l'astronaute qu'elle incorpore dans ses créations architecturales. Mais, quand ce personnage prend vie et que les deux Olly et Madeline se retrouve dans les créations de cette dernière, j'ai vraiment eu du mal... C'est quoi l'intérêt ? De casser l'image de "on s'envoie juste des sms" ? Surtout que dans le livre, elle n'a pas de téléphone et tout se passe par mail, ce que je trouve beaucoup mieux. Là leur relation va beaucoup trop vite et semble superficiel. L'un des reproches que je faisais à Olly, dans le livre, est le fait qu'il semble simple et sans émotions, et ici, j'ai eu la même impression... 

Je ne m'étendrais pas plus sur ce film. Je trouve que c'est une adaptation moyenne, même si elle est fidèle sur de nombreux points, et je n'aurais certainement jamais lu le livre si je l'avais vu en premier ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire