Cruelles

Cat Clarke. Cruelles.
2013. Édition Robert Laffont. 417 pages.

Alice King, 16 ans, part avec sa classe pour un séjour en Écosse. Elle ne s'attendait pas à des vacances de rêve, mais jamais elle n'aurait pu imaginer la tournure cauchemardesque que vont prendre les événements. La jeune fille et sa meilleure amie Cass se retrouvent à devoir partager un chalet avec Polly, l’asociale de service, Rae, la gothique bipolaire, et Tara, la reine des pestes. Populaire, belle et cruelle, cette dernière prend un malin plaisir à humilier les autres à longueur de journée. Mais Cass compte bien profiter de cette semaine au vert pour donner à Tara une leçon qu'elle n'est pas prête d'oublier. Avec l'aide de ses camarades de chambrée. Le vent a tourné pour la reine du lycée. L'heure de la revanche a sonné...



"Lorsqu'une personne meurt, les choses se répartissent en deux catégories bien ordonnées : 
avant, et depuis. Sachant qu'avant est toujours mieux." 

J'ai découvert Cat Clarke avec Confusion qui m'avait laissé sur ma faim. En effet, une intrigue intéressante mais qui m'a rapidement ennuyée... Quand j'ai vu Cruelles, encore plus dans son ancienne édition (oui, je l'ai préfère aux nouvelles) j'ai décidé de tenter ma chance une nouvelle fois et j'ai bien fait. Ce livre est pratiquement un coup de cœur et je vais vous expliquez pourquoi ! 

C'est le genre de lecture où on ne réussit pas à reposer le livre. On veux continuer à lire et dévorer chaque mots, chaque pages. L'intrigue est divisée en trois parties et j'ai été fortement surprise de ne pas commencer par ordre chronologique. Au vu du résumé, je pensais commencer directement par le voyage scolaire alors que non. L'autrice crée un suspense intenable et j'étais là, a lire et à ne pas m'arrêter tant que je ne saurais pas quand on allait enfin entendre parler de ce voyage. Il faut savoir que j'ai terminé ce livre en une journée, preuve, à mes yeux en tout cas, qu'il s'agit d'un véritable page turner et que j'ai été totalement accro à l'intrigue et à la plume de Cat Clarke, qui est une véritable petite merveille. Elle a su me surprendre avec les événements clés du roman, dont je ne m'attendais pas du tout à les trouver à ces moments précis du récit. 

J'ai été captivé par leur voyage en Écosse, pays que je rêve de visiter, et dont je suis un peu déçue de ne pas trouver plus de descriptions. Déçue également que certains éléments ne soient pas plus approfondit, je pense alors à l'enquête qui est vraiment survolée dans le récit. C'est une histoire où j'ai ressenti beaucoup d'émotions, passant du rire à la tristesse. Les sujets développés en profondeur ou plus ou moins implicite sont révélateur d'une morale, ce que je trouve vraiment sympathique. La fin de ce roman est simple, on peut s'y attendre aussi mais je la trouve surtout belle. 

En conclusion, Cruelles a été une bouffée d'air, un échappatoire. Ma lecture m'a vraiment envie de découvrir l'autrice avec ses autres récits. Elle signe ici un récit captivant, entraînant et nous rappelant fortement nos années lycées. Je ne peux que le conseiller ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire