"Le regard délavé s'était figé, Jeanne crut y lire de la crainte, de la terreur peut être, une urgence aussi, comme si la vieille dame la suppliait d'achever, de livrer le fond de sa pensée."



Lorris Murail. Rien ni personne.
2017. Exprim'. 225 pages.


La vieille dame semble avoir poussé comme un champignon, au milieu de la clairière. Quand Jeanne la trouve par hasard, elle ne réagit pas, semble égarée. Jeanne n'a que faire d'une mamie sauvage : elle décide de l'abandonner à qui voudra... et cependant, contre toute attente, elle revient sur sa décision et l'emmène avec elle pour un temps. La voilà dans la cabane où elle s'est établie, face à la mer, avec sur les bras cette vieille mutique qui ne lui appartient pas. Jeanne à ses propres problèmes. En fuite, elle vise la lointaine Thaïlande, où elle espère exercer ses talents de boxeuses thaï. En effet, elle sait pouvoir encaisser les coups : son corps ne les sent pas. A l'intérieur, c'est une autre histoire.  







Je remercie une nouvelle fois, la maison d'édition Sarbacane pour ce nouveau service de presse ! Dès la lecture du résumé, j'ai senti la curiosité d'éveiller en moi et j'ai voulu en savoir plus sur Jeanne, mais surtout cette fameuse vieille dame qui semble être tombée là par le plus grand des hasards. Je me suis aussi rapidement demandé comment j'aurais réagit dans une situation semblable ! 

Le personnage de Jeanne est vraiment atypique. J'ai adoré la découvrir et surtout l'entendre parler de sa fuite jusqu'en Thaïlande pour pratiquer le sport qu'elle aime. Au moment de sa rencontre avec Al, la vieille femme qu'elle découvre dans la forêt, j'ai eu l'impression que le récit aller prendre un tournant fantastique, car cette rencontre ne se fait pas n'importe comment et surtout, elle semble faire partir du destin de Jeanne, elle n'aurait pas pu passer à côté. La relation qui se développe entre les deux est fantastique. J'avais hâte d'apprendre le pourquoi du comment et d'en savoir plus sur la vie de Al et qui entraîne le thème de la maladie, qui est très bien amené et compréhensible pour tous. Mais je n'ai pas réussi à m'identifier aux personnages et j'ai donc eu le sentiment d'être mise en retrait durant ma lecture, ce qui m'a assez déplu au début, pour finir par m'y habituer. 

Je ne connaissais pas l'auteur et j'ai été conquise par sa plume. Le langage est franc et direct, à l'image que l'on se fait de Jeanne au début de notre lecture. Mais, les sentiments ne sont pas en reste. L'auteur nous fait passer beaucoup de tendresse et d'espoir, dans le but d'un message positif, même si la douleur est assez présente.

En bref, ce livre est différent de ce que j'ai l'habitude de lire. J'ai adoré me perdre dans cette histoire, malgré un léger retrait du fait de ne pas m'être attachée réellement aux personnages. Une plume magnifique que j'ai hâte de retrouver dans un nouveau récit. Je conseille ! 

3 commentaires:

  1. Il a l'air d'être intéressant, merci pour cette découverte !

    RépondreSupprimer
  2. Tu m'encourages à le continuer, je t'avoue que j'ai lu les 50 premières pages, j'aime bien mais je n'accroche pas... Donc à voir, je vais persévérer :)

    RépondreSupprimer
  3. Il m'intrigue, le résumé me parait bien flou ... je pense que j'essaierais si j'en ai l'occasion

    RépondreSupprimer