"Le bonheur est une petite chose que l'on grignote assis par terre au soleil."



Karine Lambert. L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes.
2015. Le livre de poche. 214 pages.


Les hommes sont présent partout dans cet immeuble de femmes qui ont renoncé à eux. Dans leurs colères, leurs nostalgies, leurs rêves, leurs désirs... Quatre femmes d'âges et d'univers différents, pas des féministes acharnés : des amoureuses blessées qui se méfient désormais de l'amour et ont inventé une autre manière de vivre.
Juliette, une jeune locataire qui vient d'emménager, est séduite par leur complicité, leurs joies, leurs rires et leurs grains de folie. Mais elle, elle n'a pas du tout abdiqué ! Son acharnement va-t-il ébranler les belles certitudes de ces farouches adeptes de la vie en solo ? 






Je n'avais jamais entendu parler de ce livre avant de tomber dessus en librairie. La couverture m'a directement attirée et le résumé me semblait intéressant et surtout bien amusant ! Mais le livre n'est pas à la hauteur de mes espérances et il est assez lassant vers la fin, malgré son peu de nombre de pages. On apprend petit à petit ce qui ont poussés ses femmes à venir vivre dans cet immeuble, mais aussi comment la "reine", propriétaire de l'immeuble et imposant ses règles aux autres locataires, est devenue ce qu'elle est.

On suis donc les différentes femmes dans leurs différentes vies mais également sentiments, souvenirs et diverses réflexion. Ce qui donne un petit côté fouillis et je n'ai pas compris tout de suite où l'auteure voulait aller.  Je n'ai donc pas réussie a m'attacher véritablement à l'une d'elles. Du coup, les détails ne sont pas non plus au rendez-vous et j'ai trouvé cela dommage, car l'auteure aurait pu développer beaucoup plus son histoire et elle s'est contentée de choses assez superficielle, à mes yeux. C'est cette certaine légèreté qui pourrait être sympathique qui m'a le plus déplus et c'est bien la première fois que je pense cela. Le rythme du livre est également à revoir car cela traîne souvent en longueur et à nouveau, on ne voit pas où Lambert veut aller. 

En bref, je m'attendais à quelque chose de léger, ce qui est le cas, mais qui devient un point négatif à mes yeux. Je ne pense pas lire d'autres livres de cette écrivaine, car même si l'idée de base est intéressante, elle n'est pas assez développée à mes yeux. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire