Conférence Camille Laurens.

Dans le programme de ma première année de master en Arts et Culture, on doit suivre un certains nombres de conférences traitant sur le sujet du corps et de l'imaginaire. Lors de l'une d'elles, l'auteure Camille Laurens a traité la question de son point de vue d'écrivaine. J'ai trouvé cela intéressant et c'est pour cela que je propose un résumé sur le blog. 

Camille Laurens est une écrivaine française et faisant partit du jury du prix Femina (jury exclusivement féminin récompensant chaque année une oeuvre française écrite en prose ou en vers). Elle est d'abord professeur en université avant de se consacrer à l'écriture où elle choisit d'utiliser un pseudonyme. 

Ouvrages :
Index (1991) ; Romance (1992) ; Les Travaux d'Hercule (1994) ; Philippe (1995) ; L'avenir (1998) ; Quelques-uns (1999) ; Dans ces bras-là (2000) ; L'amour (2003) ; Le grain des mots (2003) ; Cet absent-là (2004) ; Ni toi ni moi (2006) ; Tissé par mille (2008) ; Romance nerveuse (2010) ; Les fiancés du diable - enquêtes sur les femmes terrifiantes (2011) ; Les syndrome du coucou (2011) ; Encore et jamais (2013) ; Celle que vous croyez (2016). 


La première question porte sur la question du je, assez récurent dans les romans. Camille Laurens parle alors d'auto-fiction, un genre qui a vu le jour en 1977 et dont la matière du texte est entièrement tiré de la vie de son auteur. Elle continue en parlant de la double identité que l'on trouve souvent dans ses livres, notamment avec Celle que vous croyez où une femme de 50 ans se fait passer pour une femme de 24 ans sur les réseaux sociaux ou encore dans Dans ces bras là où il y a une alternance entre la vision de la femme sur les différents hommes qu'elle a rencontré et sur elle-même qui se juge. 

La seconde question traite de l'usage de l'explication. Doit-on tout expliquer dans un roman ? Cela dépend, dans des romans policier il ne faut pas, alors qu'a côté on peut parsemer les informations. Il est également important pour elle de faire ressentir les émotions et non pas les nommer juste. De ce fait, on ne dira pas "il est triste", mais on décrira l'ambiance, le paysage ambiant, les événements passés etc pour faire comprendre la tristesse. On doit penser mais surtout avoir des éléments d'analyse lors de l'écriture. On peut alors rebondir sur la question des archives, qu'elle garde d'une façon différente que celle classique. Dès qu'un article la faire réfléchir ou qu'elle va pouvoir utiliser par la suite, elle le conserve. Elle a alors prit l'exemple d'un article sur les sites de rencontres, où l'âge et le sexe est déterminant. Une femme de 49 ans va recevoir un nombre important de demandes alors qu'à l'âge de 50 elle n'en reçoit plus que trois. Ce principe ne se répercute pas pour les profils masculins.

Dans son travail d'écriture, elle passe par deux temps différent. Le première précède l'écriture et peut être assez long. Elle va alors avoir des idées confuses, une certaine dérive et un désordre. Elle doit être imprégnée totalement, ce qu'appelle Dumas le "moment intime". Elle définit cette préparation, comme le moment où elle "bulle" de manière actif et vivante. Le second est pendant l'écriture, elle est portée par les mots, vis à vis de la sonorité et du rythme. Elle va lire à voix haute pour adapter son souffle à ce que dit le personnage. 

Les conditions de création d'un roman, change en fonction de ce dernier. Elle ne commence pas sans "ligne de vol", qui ne représente pas la commune grille détaillée. Elle écrit en premier la fin, que ce soit une phrase ou seulement un chapitre, une fois contente de cela, elle la tire vers la fin permettant de ne pas rencontrer l'angoisse de ne pas finir son livre. Même si cette angoisse est un grand moteur.

Pour la question du style, cela change d'un roman à l'autre également. Elle met un accent sur l'importance de trouver de la nouveauté et doit adapter son sujet à l'époque. Pour l'écriture, elle ne dépasse pas la fin de la page, ou plutôt n'y arrive pas tant que cela ne lui plait pas. Elle écrivait, dans un premier temps, des choses courtes comme des poèmes et dès qu'il y avait des ratures elle recommençait, dans le but d'avoir quelque chose d'impeccable. Cela n'était plus possible pour elle et elle écrit son premier roman en travaillant sur l'alphabet où chaque chapitres commencent par une lettre de l'alphabet.


Étant donné que je ne connaissais pas l'auteur, je me suis penchée sur ses ouvrages et j'en ai trouvé trois qui semblait intéressant et que j'ai rajouté à ma pile à lire. 

3 commentaires:

  1. Hello !

    Voici la Newsletter de la semaine avec le dernier tome d'une saga que j'ai savouré : http://les-chroniques-de-wonder-word.blogspot.fr/2017/03/le-fleau-3-stephen-king.html

    On se retrouve la semaine prochaine avec une chronique série :3

    Bonne lecture et à très bientôt :D

    RépondreSupprimer
  2. Hello !

    J'espère que vous allez bien ! Moi, ça va très bien.

    Hier, ça faisait 4 ans que j'avais posté ma première vidéo sur YouTube. 4 ans !!... En cette occasion, j'ai lancé une F.A.Q sur ma chaîne.

    Vous pouvez me poser toutes vos questions ICI : https://www.youtube.com/watch?v=PCpT9h44o2A

    Mon dernier suivi lecture : https://www.youtube.com/watch?v=4qKrQWkSnGQ

    Acquisitions janvier et février : https://www.youtube.com/watch?v=6Fdk2vZTxTg

    Chroniques :

    "Mon fils victime de happy slapping", d'Angèle Martin : http://anais-lemillefeuilles.blogspot.fr/2017/03/mon-fils-victime-de-happy-slapping.html

    "Marche ou crève" de Richard Bachman (Stephen King) : http://anais-lemillefeuilles.blogspot.fr/2017/03/marche-ou-creve-de-richard-bachman.html

    "Rides" de Paco Roca : http://anais-lemillefeuilles.blogspot.fr/2017/03/rides-de-paco-roca.html

    "Le Rêve du Papillon" de Richard Marazano et Luo Yin : http://anais-lemillefeuilles.blogspot.fr/2016/06/le-reve-du-papillon-de-richard-marazano_24.html

    "Orange" d'Ichigo Takano : http://anais-lemillefeuilles.blogspot.fr/2016/02/orange-dichigo-takano.html

    En vous souhaitant une bonne journée et bonne semaine ! :)

    Anaïs.

    RépondreSupprimer
  3. je connaissais pas l'auteure :o

    nos conférences c'est le jour et la nuit xD la dernière où j'ai été c'était sur les jeux vidéos :o

    RépondreSupprimer