"Le diable était partout comme chez lui, ce matin."


Samedi 14 Novembre. Vincent Villeminot.
2016. Sarbacane. 216 pages.



Le vendredi 13 novembre, B. était à une terrasse. Il a vu les tueurs tirer. Le lendemain, en quittant l'hôpital, il croise un homme dans le métro... Il le reconnaît : c'est l'un d'eux. Alors, sans avoir décidé ce qu'il va faire, il le suit.










Je tiens à remercier la maison d'édition Sarbacane pour ce service de presse.

Avec un résumé comme celui-ci, traitant un fait comme celui-là, on peut s'attendre a énormément de choses. C'est un roman fort en émotion, comme tout ceux de la collection Exprim' mais il touche ici un nombre plus important de personnes, contrairement à ceux que j'ai pu lire précédemment. On ressent la terreur, mélangé au dégoût, à se sentiment d'incompréhension et de ne pas savoir comment réagir. On suis le personnage de B. et on comprend bien vite que la mort de son frère, Pierre, mais que les attentats en général lui ont apporté une vision nouvelle de la vie et de ce qui l'entoure. Et on se demande bien vite comment on aurait réagit à sa place. Forcément appeler les autorités est la solution la plus simple, mais on arrive presque à le comprendre et à comprendre ses futurs gestes. 

C'est un roman fort, qu'il vaux mieux lire d'une traite, même si cela peut être difficile. Vincent Villeminot nous transporte dans le passé, nous laisse respirer quelques temps lors de ces interludes avant de nous replonger dans l'action, dans le chaos. Il montre ici comment un homme peut devenir inhumain, comment la colère peut prendre le dessus et comment la vengeance peut changer un homme. Mais ce livre reste poétique et donne un semblable d'espoir. Je m'attendais a avoir le point de vue de B. sur les événements qu'il a vécu et je pense qu'il n'a pas assez de recul pour en avoir véritablement un. J'ai apprécié avoir son avis sur des choses banales, comme un homme lui donnant des cigarettes après qu'il lui ai dit qu'il se trouvait au cœurs des événements. On n'en sait très peu sur "l'après" des victimes d'attentats et ici, l'auteur enfonce cette porte pour nous apporter quelques éléments de réponse. 

En bref, ce roman questionne, affecte et retourne complètement le lecteur. L'auteur a su trouver les mots justes et raconter une histoire qui se veut dure. C'est un livre à lire, peut être pas pour tous, mais qui ouvre les yeux. 

3 commentaires:

  1. Nos avis se rejoignent sur beaucoup de points et je suis contente qu'au final, il t'ai autant touché que moi et plu par la même occasion. C'est vraiment un formidable roman qui mérite qu'on fasse parler de lui et qu'un large public le découvre !

    RépondreSupprimer
  2. J'en ai entendu parler et il me tente beaucoup, il a l'air super intéressant et ton avis me rend curieuse de le découvrir un jour.

    RépondreSupprimer
  3. il m'a l'air très poignant ce livre, si j'en ai l'occasion je le lirais certainement

    RépondreSupprimer