"Ce que j’ai vu ma ébranlée jusqu’au tréfonds de mon âme. "


Moi, Alice, j'ai cessé de croire au Pays des Merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont prit ma petite sœur. Ils ont dévorés mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde... Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu'à la mort s'il le faut. Contre les monstres... les Zombies.

___________Dans les éditions Darkiss :______________________________________Dans les éditions Mosaic :
___________Tome 1 - 2013 - 521 pages______________________________________Tome 3 - 2015 - 388 pages
___________Tome 2 - 2014 - 518 pages______________________________________Tome 4 - 2016 - 504 pages


J'ai commencé cette saga dès la sortie du premier tome, sachant par avance que cela allait me plaire. En effet, quoi de mieux que l'univers d'Alice au Pays des Merveilles mélangée à des zombies ? J'ai dévoré ce premier tome qui pose les bases d'une histoire bien fondée et qui va nous surprendre durant quatre tomes. J'ai adoré les petites références à l'oeuvre de Carroll, même si ces dernières disparaissent au fil des tomes, ce que je trouve assez dommage. Le second tome nous ouvre un monde vraiment sombre et on a plusieurs fois peur pour le personnage principal, tout en ne sachant pas ce qui va se passer pour tous les autres protagonistes. On en apprend beaucoup sur l'organisation ennemie et sur les zombies, sans avoir des réponses à toutes nos questions. Arrive le troisième tome que j'ai trouvé en dessous des deux premiers. Au moment de ma lecture je pensais que c'était le dernier tome et que donc l'histoire s'étouffait et que cela expliquait certaines choses. Mais le personnage d'Alice reste obnubilé par une même idée pendant presque 400 pages et cela prend rapidement la tête, surtout que cela n'apporte rien à l'histoire, c'est un simple caprice dans sa relation amoureuse. 

Arrive le quatrième (et dernier tome), je pensais qu'il s'agissait d'une nouvelle, puis j'ai vu le petit pavé de 500 pages et je me suis rendue compte que j'ai du me tromper. Ici, le plus gros changement et du point de vue de la narration. Alice ne raconte plus l'histoire mais deux personnages secondaires, alternant le récit de l'histoire. J'ai un peu eu du mal à m'y faire et j'ai été déçue de laisser l’héroïne que l'on suis depuis le début car elle n'apparaît pas beaucoup au final. L'histoire tire en longueur et cela pourrait être réglé en 200 pages mais bon, cela se laisse lire et on en apprend quand même beaucoup sur les personnages. Des sujets comme le décès d'une personne que l'on aime, la trahison ou l'isolement sont développés et j'ai trouvé cela intéressant, surtout que c'est dimension qui n'était pas abordé dans les tomes précédents. La fin arrive et elle est fidèle aux deux premiers tomes et ça fait vraiment plaisir ! On connaît enfin le fin mot de cette histoire et ce qui arrive aux personnages dix ans plus tard, ce que j'ai trouvé intéressant. 

Pour conclure, je suis contente que cette saga soit terminée. J'ai beaucoup apprécié ces débuts mais un peu moins la fin, qui tire en longueur pour quelques informations. Le gros point négatif de ces livres touche au fait que certaines conversations par sms sont retranscrite mais dans un langage abrégée-horrible et cela casse vraiment le rythme et la crédibilité du livre... Sinon, je le conseille vivement ! Les zombies sont présents mais sans que cela tourne à un banal film d'horreur et donc tout les genres de public peuvent les lire. 

3 commentaires:

  1. J'avais un peu peur que les couvertures soit pas assortit quand tu m'avais dit que c’était deux éditions différentes, mais finalement elles sont plutôt uniforme, sa passe bien du coup!

    Sinon, je ne compte pas lire cette série, c'est pas trop mon truc

    RépondreSupprimer
  2. J'avoue que cette série m'intrigue assez, pourquoi pas la louer à la bibliothèque :)

    RépondreSupprimer
  3. Je suis intriguée par cette série, elle me tente bien. Faudrait que je l'emprunte un jour pour tester le premier tome.

    RépondreSupprimer