5 légendes urbaines du Japon

"Une légende urbaine est une histoire moderne, se rapprochant du mythe, pouvant emprunter à tous les genres (anecdotes, horreur, blague, etc) et se répandant de proche en proche par le bouche à oreille ou par d'autres moyens populaires. Elle est dénommée aussi légende contemporaine et se rapproche de la rumeur, du canular. Elle exprime surtout des peurs et des fixations [...]. En tant que littérature orale, et suivant sa résistance au temps, elle fera partie intégrante ou non du folklore." 

• Kuchisake Onna
Lors d'une balade seule la nuit, vous pourrez la croiser, aussi appeller la femme à la bouche fendue. En rentrant chez vous, elle va se trouver devant votre porte et va vous poser une première question : "Tu me trouves jolie ?" Si votre réponse est négative elle vous coupera la tête. Au contraire, si elle est positive, elle va enlever son masque pour que vous admiriez sa magnifique bouche et vous posera la même question. Une réponse négative récoltera un corps coupé en deux et une positive, une défiguration à son effigie. 

• Aka Manto
L'esprit de "la cape rouge" intervient lorsque vous êtes au toilette et que vous n'avez plus de papier. Il va vous poser une question : "le papier rouge ou le papier bleu ?" nous laissant face à un choix facile et presque amusant. En choisissant le rouge, vous serez découpé en morceaux et le bleu vous offrira une mort par étranglement. La légende dit aussi que des personnes auraient survécu en ne choisissant aucuns des deux papiers, ou une autre couleur.
• L'enfer de Tomino
Il s'agit d'un poème écrit par Yomota Inuhiko (auteur, critique culturel, traducteur et historien du cinéma japonais) que l'on peut trouver dans le recueil Le cœur est comme une pierre qui roule. L'écrit raconte la vie de Tomino, qui meurt et va directement en Enfer. On raconte alors que lire cet vers à voix haute nous apporterait de nombreux événements tragiques. 
Pour le lire en entier.

• Le village Inunaki 
On trouve dans tous les pays des villages hantés et celui-ci n'échappe pas à la règle. Il existerait quelque part dans le pays et toutes les personnes partit le chercher ne seraient jamais revenu et personnes n'a pu prouver son existence. Un panneau à l'entrée du village indiquerait une seule règle "Les lois constitutionnelles du Japon ne s'appliquent pas ici." On y vivrait donc de manière totalement anarchique où le viol, le cannibalisme et le meurtre serait totalement normal. Bien évidemment les appareils électroniques de tout genre ne fonctionnent pas là bas. 

• Le tunnel Kiyotaki 
Ce tunnel a été construit dans des conditions misérables et de nombreux ouvriers sont mort durant ce laps de temps. Il à une longueur de 444 mètres (a savoir que le chiffre 4 est l'équivalent de notre nombre 13 dans les croyances populaires). On raconte donc qu'il est hanté par le fantômes des ouvriers qui peuvent venir vous rejoindre dans votre voiture causant de nombreux accidents. Si on évite cela il faut néanmoins de pas regarder dans les différents miroirs présents car si l'on y croise un fantôme, on doit s'attendre à une mort atroce. On entend également qu'en fonction du moment de la journée le tunnel peut être plus ou moins long... 

3 commentaires:

  1. Une seule chose à dire : flippant xD

    RépondreSupprimer
  2. Le village Inunaki, je ne connaissais pas mais j'aimerais trop voir le panneau (mais juste la panneau * trop trouillarde xD *)
    Un tunnel qui s'allonge ou se rétrécit avec des fantomes *boooouh* terrible !

    J'aime bien la première histoire aussi !

    J'avais entendu parler aussi d'une foret dont personne ne reviendrait vivant au Japon :o
    mais je me souviens plus si c'était une légende urbaine ou un film (ou autre?) :o

    RépondreSupprimer
  3. Ce sont de chouettes légendes urbaines, j'adore ce genre d'histoires, ça m'inspire toujours pour des histoires. Ca reste néanmoins flippant ^^

    RépondreSupprimer