"Je ne tolère pas la laideur dans une usine !"



Roald Dahl. 2007.
Folio (junior). 210 pages.


Charlie est un petit garçon qui vit chez ses parents, mais aussi avec ses quatre grands-parents. Tout ce monde est entassé dans deux pièces seulement car la famille de Charlie est très pauvre. Lorsque son papa perd son travail, la situation devient dramatique, ils meurent presque de faim. Mais dans la ville où ils demeurent, il y a une mystérieuse chocolaterie : nul n'y entre ni n'en sort jamais. Son propriétaire, Monsieur Wonka, lance un grand concours : les cinq gagnants pourront visiter l'usine et gagner des sucreries pour toute leur vie. Mais les enfants mal élevés doivent se méfier : ils seront punis par où ils ont péché. 





Honte à moi, mais avant ce livre je n'avais jamais lu de Roald Dahl.. Surtout que j'ai regardé de nombreuses fois l'adaptation cinématographique réalisée par Tim Burton sans jamais me pencher sur le livre. Maintenant que c'est chose faite je regrette de ne pas avoir découvert cet auteur bien plus tôt.

Une fois que j'ai ouvert ce livre, je ne l'ai fermé qu'une fois fini. L'histoire se lit rapidement de part son côté jeunesse mais également par son côté addictif. Dahl nous propose une histoire remplit d'humour mais également un univers totalement fantastique et loufoque ! J'ai adoré découvrir les diverses salles que comprend l'usine, même si on ne les visite pas tous et que certaines sont seulement mentionnées et nous envie d'aller y jeter un coup d’œil ! Les sucreries présentées donnent toute plus envie les unes que les autres et l'auteur arrive à nous faire saliver devant son roman. 

Le résumé en parle légèrement, on retrouve une forme de moralité dans ce livre. En effet, les gentils sont récompensés alors que les méchants sont punis. J'ai vraiment apprécié la façon dont l'auteur tourne cela, de manière légèrement implicite, tout en nous montrant certains vice que les humains peuvent avoir et ce que cela peut donner lorsqu'ils ne respectent pas les règles et n'en font qu'a leur tête. C'est d'ailleurs grâce à cela que l'on s'attache à Charlie, qui est très différents des autres enfants, et que l'on est bien heureux quand il arrive un malheur, toujours avec beaucoup d'humour, aux autres gagnants. 

Au niveau des personnages, c'est bien sur Monsieur Wonka que j'ai préféré. Il garde une part de mystère, notamment autour de son usine, et sait être juste. L'humour vient souvent de lui, que ce soit par des actions ou des parties du dialogue. On finirai presque par de plus savoir que croire et à en perdre la tête ! A mes yeux, il reste le personnage le plus important de l'histoire, plutôt que Charlie. Même si ce dernier est un personnage touchant, malgré sa condition de vie, il essaye toujours de partager avec toute sa famille et d'être le plus juste possible. Il se démarque dès le début des autres enfants et tout au long du livre, il va peu parler et être admiratif et comprendre la chance qu'il a de visiter les locaux de la chocolaterie. 

L'écriture de Dahl touche un public jeunesse et cela se ressent fortement durant la lecture. Il utilise des mots simples, propose un univers imaginaire délirant, tout en gardant une ligne de conduite et sans divaguer au point de perdre le lecteur, qu'il soit jeune ou plus vieux. Mais l'écriture ne gêne pas la découverte du roman et il peut être lu à n'importe quel âge. 

Pour conclure, je suis très heureuse d'avoir sauté le pas et d'avoir découvert mon premier roman, de cet auteur célèbre et reconnu depuis de nombreuses années. J'ai adoré découvrir ce monde remplit de sucreries et autre choses totalement imaginaire. On passe un bon moment avec ce livre et je le recommande à tous. 

4 commentaires:

  1. Un petit classique qu'il me plairait de relire :D

    RépondreSupprimer
  2. Coucou =)
    J'ai toujours voulu lire ce roman, j'avais bien aimé le film. Merci pour cette chronique qui me donne encore plus envie de m'y plonger ^^

    RépondreSupprimer
  3. il me fait de l'oeil ces derniers temps ce livre !
    je vais finir par le lire un jour xD

    RépondreSupprimer
  4. Ce livre doit être l'un des premiers " vrais romans " que j'ai lu et je l'avais adoré petite ! Je devrais le relire un jour !

    RépondreSupprimer